Accélération au Putting?

Accélérer ou pas lors de l’impact au putting ?

Si vous voulez apprendre à améliorer votre touché au putting pour mieux contrôler vos distances de putts, n’essayez pas d’accélérer la tête du putter pendant l’impact et après.

A l’adresse, ayez les bras ballants et faites un geste ou la tête du putter se déplace de façon relativement égale vers l’arrière et vers l’avant. Plus le putt est long et plus vous augmentez l’amplitude du backswing.

Le geste au putting est souvent assimilé au mouvement d’un pendule. Un pendule théorique est constitué d’un objet qui bascule à partir d’un point fixe de tel sorte que cet objet a la même amplitude dans les deux directions. Quand l’objet est déplacé par rapport à sa position d’équilibre avec le pendule qui se trouve perpendiculaire à l’horizon, l’objet va accélérer vers sa position d’équilibre lorsqu’il est lâché. Après avoir passé ce point d’équilibre, le point bas, l’objet sera en train de décélérer. Si on assimile cela maintenant au golf ,on sait qu’au putting on souhaite frapper la balle avec un angle d’attaque légèrement remontant et que par conséquent la balle est placée légèrement en avant dans le stance. On sait également que le point bas se situe théoriquement directement en-dessous du sternum. Lorsque la tête du putter frappe la balle, on peut donc dire qu’elle a déjà atteint son point d’équilibre et se trouve dans la phase de décélération.

Regardons maintenant des gestes mesurés sur SAM PUTTLAB.

Sur le graphique ci-dessous, on peut observer l’exemple d’un joueur qui accélère le putter jusqu’à un point bien après le contact de balle. La ligne verticale indique le moment du contact et à ce moment on voit que la courbe descend et l’accélération est réduite due à la collision entre la tête de club et la balle. Ensuite la courbe continue à monter indiquant que le putter continue à accélérer au-delà du contact avec la balle. La vitesse maximale du putter est donc atteinte après l’impact avec la balle. Ce genre de profil d’accélération est souvent caractérisé par des difficultés à contrôler la distance sur les putts plus longs. Sur un putt de 10mètres par exemple, on observera le joueur faire des putts qui vont 9 mètres, 11 mètres, 10 mètres, 12 mètres, 8 mètres. Le contrôle de la distance ne sera pas précis. On observera également qu’a fur et a mesure qu’un putt devient long, ces joueurs ne modifieront que très peu la longueur de leur backswing et pour frapper la balle plus loin donneront de plus en plus d’accélération lors de la frappe. Doser ces accélérations différentes est la où intervient le problème.

very poor dynamics copy

Le graphique ci-dessous montre les mêmes tendances mais l’accélération à travers la balle est légèrement moindre.

poor dynamics copy

Ci-dessous un bon exemple d’un joueur qui démontre un profil d’accélération où le putter n’accélère plus, voir décélère légèrement au moment du contact de balle. Au moment de la frappe le putter est ni en train d’accélérer ni en train de décélérer, c’est une vitesse constante. Les meilleurs putters ont tendance à faire une bascule du putter de longueur égale de chaque coté de la balle. Bien que les muscles participent à l’action le ressenti est qu’ils contribuent très peu et que la gravité fait le travail. L’idée est d’avoir un backswing suffisamment long pour qu’il n’y ait plus qu’a laisser “tomber” la tète du putter vers la balle plutôt que devoir participer activement avec les muscles. Le putter n’accélère plus lors de l’impact car la balle est frappée lors du point bas ou juste après. Ce profil d'accélération est celui que l'on observe le plus souvent chez les joueurs qui ont un bon dosage, notamment pour les putts moyens et longs.

great dynamics copy

Pour bien travailler ceci faites deux choses:
- Mettez vous à l’adresse en vérifiant bien que les bras sont ballants. Ligne perpendiculaire au sol de l’épaule au coude, ligne vers l’extérieur du coude au poignet et ligne perpendiculaire au sol du poignet aux doigts.
- Faites des coups d’essais où vous laissez les bras aller vers l’arrière puis vers l’avant,avec une longueur égale des deux côtés. Vous pouvez également le faire en fermant les yeux, automatiquement vous verrez que le geste en pendule vous vient presque naturellement.

Un exercice pour ressentir les différents profils d’accélération:
Faites des putts d’environ 5 mètres ou vous faites

IMG_1052

Vitesse Ferrari : jaune au backswing et rouge au follow through

Vitesse Fiat Panda: bleu au backswing et bleu au follow through

Vitesse bateau de croisière: rouge au backswing et vert au follow through.

L’objectif est d’arriver à ce que votre accélération soit toujours similaire à la vitesse fiat panda.

Fausses Verités - Flexion de la jambe arrière

Une explication du mouvement des genoux et des hanches dans le swing de golf.

Le pied arrière, il fait quoi?

Que fait le pied arrière lors du swing de golf? Pourquoi et comment finit-il sur la pointe?


Le Fameux Left Tilt

Une explication du fameux "Left Tilt" tel qu'il est défini par Mike Bennett et Andy Plummer dans Stack & Tilt. Y a t'il des joueurs qui n'effectuent pas se mouvement clé?

Trajectoire des épaules pour une tête stable

Vous avez entendu dire que les épaules doivent tourner de façon perpendiculaire à l'inclinaison du dos lors de votre backswing? Voici un exo pour vous aider à le realiser.